« Bilou le casse-cou », adorable ours en peluche bleu, est le héros d’un kit gratuit pédagogique dont l'objectif est de parler aux enfants de secourisme et de prévention sans les angoisser et de s'adresser également à leurs encadrants et éducateurs avec humour et efficacite. Des petites vidéos mettent en scène Bilou, confronté à différentes situations d'urgence : brûlures, hémorragie, étouffement, arrêt cardiaque.... L'AFPRAL s'est très récemment associée à Action Sauvetage Secourisme et à son fondateur, Olivier Jamman, créateur de ces malettes de prévention, pour réaliser une vidéo sur l'urgence allergique et sur l'administration de l'adrénaline en cas de réaction allergique grave.

Formateur de formateurs en secourisme et prévention, Olivier Jamman a créé en lien avec la naissance de sa fille le concept de "Bilou le casse cou" qui lui permet de toucher le jeune public et, au delà, de sensibiliser également leurs parents, éducateurs, et enseignants à des actions de prévention et de secourisme  :

"La peluche que nous avons créée me permet d’avoir un réel lien avec les enfants et de faciliter la discussion autours des accidents de la vie courante et des gestes qui sauvent."


Avec l'aide de différents partenaires, dont la mutuelle Adrea et tout dernièrement  l'AFPRAL, au delà des vidéos, c'est tout un projet pédagogique qui a été développé par Olivier Jamman, avec la création d'une mallette pédagogique, qui sera distribuée gratuitement aux animateurs, éducateurs, enseignants, etc, leur permettant d’avoir un outil clé en main pour parler de prévention et secourisme et de contribuer à réduire le nombre des 2000 accidents qui touchent les enfants chaque jour. Cette mallette sera disponible à partir d' Avril 2017 mais d'ici là, les petites vidéos de Bilou le casse-cou sortiront par épisodes, sur les réseaux sociaux et sur le nouveau site internet www.biloulecassecou.fr

12 thématiques seront abordées : secourisme, risques attentats,  prévention noyade et soleil, urgence allergique, etc. Sur le site internet de Bilou le casse-cou, vous trouverez également la composition de la mallette ainsi que les coordonnées d'Olivier Jamman pour vous la procurer si vous êtes intéressé.

La présidente de l'AFPRAL, Véronique Olivier, a saisi les députés européens avec la Déclaration écrite sur les maladies respiratoires chroniques. Cette déclaration écrite est déposée par l'EFA dont elle fait partie et avec laquelle elle œuvre désormais régulièrement.

 

Lire la suite...

allergie poissonUne grande campagne d'information grand public sur le risque d’allergie sévère.

Une campagne de grande envergure, à large diffusion, est lancée depuis cet été. Cette campagne est le fruit d’un partenariat entre l’AFPRAL et les Laboratoires MEDA PHARMA.  Elle a pour objectif de faire comprendre au grand public que les allergies alimentaires peuvent être fatales pour certains d’entre nous, et ce, avec des produits de consommation courante, et parfois même en quantités très faibles.

Lire la suite...

L'AFPRAL organise chaque année une journée de sensibilisation à un aspect de la maladie allergique : il s'agit de la Journée de Découverte des Allergies.

La  6ème édition de la JDA qui a eu lieu le jeudi 4 juin 2015 était la « Journée du Danger des Allergies", en traitant le thème de l'anaphylaxie.

Retrouvez tous les détails de la campagne ici : Grande campagne : quand l'allergie conduit à un choc mortel

visuel jda 2015Guide anaphylaxie Afpral disponible en boutique

Modalités d'information du consommateur sur la présence d'allergènes dans les denrées alimentaires : les textes qui vont s'appliquer

Lundi 8 septembre 2014, Carole DELGA, Secrétaire d'Etat chargée de l'Artisanat, du Commerce, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, a informé les professionnels du secteur alimentaire des modalités d'information du consommateur sur la présence d'allergènes dans les denrées alimentaires, applicables à compter du 13 décembre 2014. L'AFPRAL se réjouit de la prochaine mise en application de ces textes.

Pour les produits préemballés, comme sous le régime actuellement applicable et en application directe de la réglementation communautaire, l'étiquetage devra mentionner la présence de l'une des 14 substances provoquant des allergies ou intolérances, telles que les céréales contenant du gluten, les produits à base d'arachide ou encore les fruits à coque comme les noix ou les amandes

Pour les produits non préemballés ou emballés en vue d'une consommation immédiate, cette information devra figurer à proximité immédiate du produit. Lorsque les denrées sont consommées dans l'établissement même, c'est-à-dire dans un restaurant ou une cantine par exemple, le professionnel devra mettre le consommateur en mesure d'accéder librement et directement à cette information. Chaque professionnel devra donc tenir à jour un document écrit sur la présence d'allergènes dans les plats qu'il propose et en informer le consommateur.

Le projet de décret est actuellement en cours de finalisation. Il a été élaboré à partir des travaux du Conseil national de la consommation (CNC), à qui un mandat avait été confié le 17 avril dernier, travaux auxquels notre association a activement participé.

L'AFPRAL se félicite de faire partie de nombreux groupes de travail et d'être force de proposition sur d'importants dossiers comme celui-ci ! Tous les membres actifs de notre association sont heureux de contribuer à de tels changements, primordiaux pour le consommateur allergique.

L'AFPRAL participera au 29ème forum de la restauration territoriale qui se déroulera à Chamonix du 3 au 5 juin 2015. Des représentants de l'association  participeront à ces rencontres abordant des thématiques de la restauration hors foyer et exprimeront  leur avis sur le sujet "traçabilité, produits allergisants, nutriments : vers quelles obligations dans l’Information du consommateur ?".

colloque chamonix

Programme de cette séance plénière, qui se déroulera de 10h à 12h le 5 juin :

Présentation du règlement INCO

  • Quels sont les nouveaux enjeux de la traçabilité alimentaire ? Que dit le règlement INCO, notamment vis-à-vis de la restauration collective ?

Avis des associations de consommateurs ?

  • Ce nouvel étiquetage ne va-t-il pas à l’encontre des consommateurs eux mêmes ?
  • Avis des associations de consommateurs et associations d’allergiques.

Impacts en terme d’organisation et d’investissement pour nos établissements

  • Retours d’expériences.

Vers un nouvel étiquetage

  •  Vers un nouvel étiquetage environnemental et nutritionnel à l’horizon 2016 : présentation du site http://alimexpert.ania.net/.

Alimentations  particulières

  •   Quid  des  fabrications  «  maison  »,  des  investissements  en  matière  d’étiquetage  et  de la professionnalisation des équipes ?

Sécurité sanitaire

  •  Quelles sont les attentes en matière de mise en œuvre des contrôles ?

En savoir plus