INFORMATION IMPORTANTE. La société Stallergène,  suspend temporairement ses activités de production et de distribution des produits fabriqués sur le site français d'Antony. Un changement de système informatique serait à l'origine de perturbations opérationnelles et d'erreurs dans le circuit de préparation et de livraison des produits envoyés directement aux patients : impossibilité persistante de recevoir leur traitement, erreur dans la composition, erreur d'étiquetage et dans la délivrance de ces traitements.

Le 2 décembre 2015, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a émis une décision de police sanitaire (DPS) à l'encontre de la société Stallergènes Greer SAS, laboratoire spécialisé dans le diagnostic et le traitement de l'allergie, suspendant son activité jusqu'à remise en conformité. Il a été demandé à la société Stallergènes de procéder au retrait des produits délivrés, en lien avec l'Agence. D'après les spécialistes de l'allergologie, un arrêt de traitement de désensibilisation ne présente pas de risque pour les patients. Les patients peuvent prendre conseil auprès de leur médecin traitant afin de définir la conduite à tenir adaptée.

Consulter les infos de l'ANSM

Bien que  le laboratoire Stallergènes assure que l’interruption du traitement de désensibilisation ne comporte pas de danger, notre association s’interroge sur le fait que le protocole très formel de désensibilisation (la régularité de la prise du traitement, premier facteur de choix) soit devenu, après un bug informatique, subitement pas très grave.
L’Afpral émet quelques doutes sur la véracité de ces informations, avant et après bug et invite ses adhérents en cours de désensibilisation à exprimer leurs difficultés, questions ou craintes sur notre forum. Leurs témoignages seront communiqués à l’Agence du Médicament.