rayon traiteur1 an après la mise en application du règlement européen (dit INCO) encadrant l’étiquetage alimentaire, UFC Que Choisir a mené l'enquête auprès de 375 commerces dans 81 départements pour vérifier comment les professionnels informaient les consommateurs sur les allergènes. Le constat est que l'obligation d'affichage donne des boutons aux commerçants, comme tous les allergiques alimentaires le savent déjà !

UFC Que Choisir a constaté que les géants de la restauration rapide font un quasi sans faute mais que le petit commerce est à la traîne : 75 % des artisans enquêtés ne respectent pas l’obligation d’affichage réglementaire, et sont à la limite du respect du client et de l'individu, en terme d'accueil et de prise en compte des attentes et besoins du consommateur allergique.  

Les grandes surfaces ne brillent pas non plus par leurs pratiques professionnelles : 25 % de celles visitées n’affichent rien.

Bref, entre conformité à la réglementation et comportements des professionnels de l'alimentation/restauration, le résultat de cette enquête de terrain est affligeant. Ce n'est que le reflet du quotidien des consommateurs que nous sommes, nous les allergiques. Souhaitons vivement que, comme nous le demandons depuis le début de mise en application de ce décret, et comme l'a également demandé l'UFC Que Choisir, les pouvoirs publics contrôlent et sanctionnent réllement et efficacement les contrevenants.

Retrouvez tous les chiffres et le compte-rendu de l'étude sur le site d'UFC Que Choisir