Suite au décès d'un enfant de 6 ans d'un choc anaphylactique le 30 mars derniers, dans un contexte scolaire, l'AFPRAL s'indigne et réclame l’application immédiate et réelle des dispositifs existants pour l’accueil sécuritaire et bienveillant  des enfants allergiques.

Lire le communiqué de presse