Prévention et éducations* en santé

La prévention et les éducations* en santé sont de nos jours des enjeux de santé publique. Les maladies chroniques occupent une place importante dans la société, et les répercussions, personnelles, sociales, financières sont lourdes, à tous les niveaux. Dans tous les cas, les enjeux de la santé dépasse grandement le simple aspect médical...

Faire de la prévention et de la sensibilisation en santé n'est pas transformer un individu en expert, mais c'est lui permettre d'identifier, au quotidien, en quoi il peut contribuer à améliorer ou à maintenir sa santé ou celle de ses proches en lui permettant d'être plus apte à faire les choix judicieux qui s'y rapportent.

La prévention et les éducations en santé ont pour seule légitimité la prévention des maladies ou de leur aggravation ; elle poursuivent aussi l'objectif d'améliorer la qualité de vie.

Quelques chiffres :

  • 50 % de la population sera allergique d'ici 2030
  • L'OMS classe l'allergie au 4e rang des maladies après le cancer, les maladies cardio-vasculaires, le SIDA.
  • 9 % des enfants souffrent d'asthme
  • 80 % des asthmes sont d'origine allergique

Pour rappel, 17 millions d'européens sont atteints d'allergies alimentaires. En France, cela touche 2,2 millions de personnes, dont 8 % d'enfants.
Le nombre d’hospitalisations pour cause de réactions allergiques  graves  chez  les  enfants  a  septuplé   au  cours  des  10  dernières années. Ainsi en  Europe, les  allergies  alimentaires  constituent  la  cause  principale d’anaphylaxie chez les enfants de 0 à 14 ans. Et des enfants meurent, encore de nos jours, suite à une réaction allergique sévère....

Former, informer, sensibiliser, partager

Depuis de nombreuses années, l'AFPRAL informe et conseille les familles, les collectivités, les professionnels concernés par l'allergie. Son but est de rassembler les différents acteurs, autour d'une même problématique, l'allergie.

L'association accompagne la relation individu/système de santé dans ses évolutions et a pour objectif de contribuer, auprès du grand public et des patients, à une augmentation générale des connaissances sur la pathologie allergique.

Le patient, devenu au fil des ans usager de sa santé, et plus largement du système de santé, a bousculé la traditionnelle relation soignant/soigné en transmettant son expérience d'une maladie à d'autres malades et aux professionnels de santé. Développé en 1992 à l'université du Texas, ce concept de "patients partenaires formateurs" reposait sur le constat que le patient, expert de sa maladie, pouvait apporter des enseignements significatifs aux praticiens ainsi qu'à d'autres malades.

Concept et notion ont évolué et la Direction Générale de la Santé (DGS) a opté pour le titre de "patient intervenant" pour désigner la personne qui collabore avec les professionnels de santé et /ou le personnel associatif pour construire/ améliorer des actions éducatives/ des programmes d'éducation thérapeutique du patient (ETP)** à destination des malades chronique et des aidants familiaux.

Nos interventions

C'est dans ce contexte et sur ces bases que l'AFPRAL intervient chaque année, organisant ou participant à des conférences, sessions de formation ou réunions d'informations.

Partenaires de tous les acteurs de santé et collectivités, l'association satisfait aux demandes d'intervention et adapte ses modalités et méthodes aux publics (aussi bien des adultes que des enfants) et aux attentes des commanditaires.

Pour toute demande ou renseignement, contacter Marie Laure Sorbier, <ml.sorbier@afpral.fr>

* Le terme éducation en santé est ici envisagé sous en sens générique, et au pluriel, celui-ci recouvrant toute les facettes de la relation entre le système de santé et la personne qui mobilisent le processus éducatif : l'éducation pour la santé (prévention primaire et secondaire), l'éducation thérapeutique du patient (prévention tertiaire) et l'éducation à porter soins et secours.

** liste de programmes d'ETP en allergie alimentaire ou asthme à consulter ici